Pages

dimanche 18 avril 2010

Dimanche poétique # 27

Comme bien souvent, mon poète chouchou est à l'honneur ce dimanche.


La coccinelle


Elle me dit : Quelque chose
Me tourmente. Et j'aperçus
Son cou de neige, et, dessus,
Un petit insecte rose.

J'aurais dû - mais, sage ou fou,
A seize ans on est farouche,
Voir le baiser sur sa bouche
Plus que l'insecte à son cou.

On eût dit un coquillage ;
Dos rose et taché de noir.
Les fauvettes pour nous voir
Se penchaient dans le feuillage.

Sa bouche franche était là :
Je me courbai sur la belle,
Et je pris la coccinelle ;
Mais le baiser s'envola.-

Fils, apprends comme on me nomme,
Dit l'insecte du ciel bleu,
Les bêtes sont au bon Dieu,
Mais la bêtise est à l'homme.

Victo Hugo, Les Contemplations.


Vous trouverez les autres particpants aux dimanches poétiques chez
Celsmoon.

6 commentaires:

Restling a dit…

Décidément j'adore Hugo. Merci !

bookworm a dit…

Restling : Ravie de te faire plaisir :)

Mango a dit…

Hugo, toujours surprenant! :)

bookworm a dit…

Mango : c'est pour cette variété de sujets et de styles que j'aime ce poète.

Mélopée a dit…

Il est bien joli ce poème ! Et vive les coccinelles ! :)

bookworm a dit…

Mélopée : Il me plaît beaucoup aussi...