Pages

dimanche 12 septembre 2010

Dimanche poétique # 43

Pour ce dimanche, voilà à nouveau un retour aux poésies que j'ai apprises étant enfant...


Ponctuation


- Ce n'est pas pour me vanter,

Disait la virgule
Mais, sans mon jeu de pendule,
Les mots, tels des somnambules,
Ne feraient que se heurter.

- C'est possible, dit le point.
Mais je règne, moi,
Et les grandes majuscules
Se moquent toutes de toi
Et de ta queue minuscule.

- Ne soyez par ridicules,
Dit le point-virgule,
On vous voit moins que la trace
De fourmis sur une glace.
Cessez vos conciliabules.

Ou, tous deux, je vous remplace !

Maurice Carême


Vous trouverez la liste de tous les participants aux dimanches poétiques
ici, qu'ils participent ou non aujourd'hui.

5 commentaires:

Pascale-Saphoo a dit…

rigolote cette poésie, Maurice Carême mérite la palme d'or pour les poésies scolaires, j'en ai apprises aussi énormément, que de souvenirs.

bon dimanche en poésie

Lystig a dit…

un souvenir d'enfance...

MyrtilleD a dit…

J'adore ces poésies "enfantines" et je m'en régale dans les cahiers de mes enfants, où Maurice Carême est très présent ;-)

Par contre, j'ai très peu de souvenirs des poésies que j'ai apprises avant le lycée ...

cagire a dit…

Sympa ! Une poésie de Maurice Carême que je ne connaissais pas !

bookworm a dit…

Pascale-Saphoo : ce poète est une vraie mine d'or pour les enfants.

Lystig : classe de CP ou CE1 il me semble.

MyrtilleD : C'est en les relisant ici ou là qu'elles me reviennent en mémoire (partiellement).

cagire : j'aime beaucoup:-D